Ce 8, 9 et 10 novembre, nous avons emmené plus de 30 participants dans l’aventure Museomix 2019, au Musée Français de la Carte à Jouer. En seulement trois jours, ils ont eu des premières envies, fait équipe, développé ces envies en idées, parfois changé celles-ci, mais ils sont tous arrivés à présenter une expérience testable et tangible, aux publics du dimanche à 16h. Le tout avec de la fatigue, mais surtout le sourire, aussi bien coté participants, visiteurs, musée, que de l’organisation.

Je vous partage pour moi, quelques éléments qui ont pour moi été clefs, pour faire fonctionner un tel évènement collaboratif :

1) La force du temps « court » : un format “sprint” à 100% en 3 jours.

Déployer autant de créativité, d’énergie, de ressources, sur trois jours, c’est possible. On ne perd pas de vue les jalons et les objectifs :  présenter aux autres en plénières les avancées, et surtout “les visiteurs, dimanche, 16h.” Le rythme est soutenu, mais l’expérience des “vétérans” Museomixer, de l’organisation, et la confiance qu’on va y arriver jouent également beaucoup dans le maintien du rythme. Un des challenges est malgré toute cette énergie de garder de la place pour des temps de fête, de partage, de respiration.  Un atelier sophrologie et un spectacle de magie cette année par exemple, en plus des plénières. Cela me parait important de veiller à conserver cet équilibre dans l’événement. Mais en tout cas, le fait d’être à 100% sur un sujet pendant 3 jours, c’est rare et idéal pour aboutir les idées .

2) Le dire, c’est bien, le faire, c’est mieux : les moyens du “faire” Fablab, ressources, etc.

sdr

Le fablab, les moyens de prototypage rapide, et l’esprit maker sont au cœur de la “méthodologie” Museomix. L’efficacité et la versatilité des solutions proposées (bois, prototypage rapide, électronique) contribuent réellement à la qualité des expériences le dimanche. C’est un point central d’avoir un lieu temporaire, bien doté en machines et en matériel, et surtout les personnes compétentes pour aider et mettre en confiance les équipes dans le passage au « faire ». Tous les moyens additionnels pour réaliser des expériences pertinentes sont également importants, le guichet des savoirs pour l’accès à des contenus spécifiques sur le musée, les personnels de l’établissement pour aider sur le terrain de jeu et les collections, l’expertise des différents ingénieux et partenaires. (En particulier sur les domaines ludiques cette année)

3) Une goutte d’huile, qui fait beaucoup : La “facilitation” au cœur du dispositif

La “posture” de facilitation, la pour aider les groupes à se former et à fonctionner est pour moi clé dans le dispositif.  Il s’agit tout le long de l’évènement, de proposer, questionner et d’orchestrer. Avant formation des équipes, c’est le lancement de discussions et le rebond des premières idées qu’on encourage. Cette phase va être plutôt une facilitation du collectif au sens large, qui va aboutir à réunion des équipes sur des envies communes. Ensuite un “facilitateur” va être présent par groupe de six personnes. Il va être là pour animer quelques outils de créativité, favoriser l’échange et la co-construction des idées. Son rôle est avant tout de veiller à une bonne expérience pour les participants, aux liens avec l’organisation, à l’équilibre du groupe et d’aider à dépasser les points de blocages qui pourront se présenter, quelles que soient leurs natures.

C’est un parti pris fort du format Museomix de mettre un facilitateur par groupe, mais je crois que cela contribue bien à la qualité de l’évènement.

Et avec ça, le pari est tenu ?

Malgré tout ça, encore beaucoup de choses à citer que ce soit les compétences et la motivation des participants volontaires, l’accueil, le travail de toute l’organisation support (coordination, logistique, design des espaces, partenaires, communication, etc.), mais je crois qu’on peut dire que le pari a fonctionné, encore une fois cette année.

En tout cas, à titre personnel, j’ai trouvé l’expérience géniale, de coordonner ce design de l’évènement, et la mise en œuvre pratique des séquences, avec l’équipe facilitation et organisation. C’est une vraie satisfaction de faire expérimenter de nouveaux modes collaboratifs, de voir s’animer un dispositif sur lequel on réfléchit depuis plusieurs mois, et aussi de se laisser surprendre par les résultats émergents. J’ai aussi appris beaucoup de chose, mais ça, ce sera l’objet d’autres articles plus axé “facilitation”.

En tout cas, hâte de contribuer à la conception et à la mise en œuvre d’autres formats collaboratifs ! Les sujets et lieux à remixer ne manquent pas.

Une petite vidéo souvenir pour la route 😉

Published by Michael BUROW

Conception & Animation de Moments Collaboratifs

Join the Conversation

2 Comments

Leave a comment

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: